Un certain Aguador de passage à Gardanne…

Le spectacle « Le fil de l’eau » écrit et composé entièrement par Gilles Maugenest, pour l’école de musique de Gardanne, a pour thème
cette « chose » si précieuse qu’est l’Eau.

 

eau

 

 

Le personnage principal de notre histoire s’appelle Aguador. ( « El aguador » comme on l’appelait en Espagne, était le vendeur d’eau jusqu’au début du
siècle dernier ; il colportait l’eau de village en village. )

 

Aguador débarque à Gardanne et plus exactement dans notre école de musique, au beau milieu de l’orchestre. Il vente alors les mérites d’ « une substance
miraculeuse » contenue dans un flacon. Cette substance aurait de nombreuses vertus dont celle d’apaiser nos souffrances.

Les musiciens de l’orchestre croient alors en de l’eau venant de Lourdes. Mais Aguador insiste. Son eau n’a « ni provenance, ni frontière, elle est libre,
insaisissable. »

 

…. De l’eau tout simplement.

  • Aguador jette alors une goutte d’eau de son flacon sur les musiciens qui se mettent à jouer et chanter comme par Magie (chant : « Mémoire de l’eau »)
  • Dans la scène qui suit un nouveau personnage, Ado, rappelle à Aguador qu’aujourd’hui l’eau se trouve de partout et très facilement et que sa goutte d’eau n’a donc
    rien de miraculeux.
  • La goutte d’eau se met alors à raconter à Aguador son long voyage pour arriver jusqu’ici.
  • Soudain quelqu’un arrive et à l’aide d’une télécommande met le spectacle sur pause.

Ce personnage explique qu’autrefois les gens connaissaient la valeur de l’eau et savaient l’économiser. Aujourd’hui l’homme pense que les réserves d’eau sont inépuisables hors les réserves
mondiales diminuent. Mais plus grave encore, l’homme sait rendre l’eau « imbuvable ». Au final l’eau potable n’est pas répartie équitablement sur la planète mais l’homme serait généreux
et n’hésiterait pas à la partager…

(Chant : « Peace and Love »)

 

  • Scène pendant la chanson : des enfants pauvres boivent de l’eau à un puits quand soudain des personnages sombres viennent empêcher les enfants de boire et
    s’accaparent le puits.

(Chant : « Un peu de vert sur le désert »)

 

  • Eclate alors une « guerre de l’eau ».

Un homme en noir explique que désormais ils contrôlent la gestion de l’eau et cette dernière sera désormais totalement prohibée (interdite) excepté pour les travaux
de nettoyage.

 

Le spectacle se termine en chanson avec « le zoo des H2O » et « le zoo final » mais je ne vous en dit pas plus… vous découvrirez de nombreux passages de l’histoire (que j’ai délibérément omis) lors des premières
répétitions  😉

 

La morale de notre spectacle, vous l’avez surement deviné…

L’eau est précieuse. Elle est un lien entre les hommes. Elle sait passer de l’un à l’autre sans se soucier de la race et de la religion.
Alors préservons-la.

 

82

One thought on “Un certain Aguador de passage à Gardanne…

  1. bastien

    Salut lili, je comprends mieux le sens du spectacle. merci de nous avoir envoyé cette histoire. Bastien

Comments are closed.